La récidive relativement à une accusation de conduite avec les facultés affaiblies

Vous avez déjà été condamné pour conduite avec les facultés affaiblies et vous faites face à de nouvelles accusations?

Avant de plaider coupable à une deuxième accusation, consultez un avocat criminaliste sans tarder. Les conséquences d’une condamnation, lors d’une récidive, sont très importantes.
La sentence prononcée par la Cour criminelle, lors d’une récidive, est de 30 jours d’emprisonnement minimum. De plus, la SAAQ révoquera votre permis de conduire ainsi que votre droit à l’immatriculation. Cette période de révocation sera déterminée en fonction du nombre de condamnations antérieures ainsi que du taux d’alcoolémie lors de votre arrestation.

Me Micheline Paradis, Avocate
Alcool au Volant – Plus de 28 ans d’expérience
(514) 235-0783
Première consultation gratuite – Bureaux à Montréal, Laval et Repentigny

Lire aussi:

  • Les conséquences d’une deuxième condamnation avec un taux supérieur à 160 mg vous avez été reconnu coupable de conduite avec les facultés affaiblies et votre taux d'alcoolémie pour cette infraction dépassait 160 mg/100 ml de sang. Vous êtes de nouveau arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies et votre taux d'alcoolémie dépasse, encore une fois, 160 mg/100 […]
  • La suspension de 90 jours et l’antidémarreur Suite à une arrestation pour conduite avec les facultés affaiblies ou garde et contrôle, la SAAQ suspendra votre permis de conduire pour une période de 90 jours, effectif dès votre arrestation. Dans le cas d'une condamnation pour une première infraction, votre permis sera révoqué par la […]
  • La suspension du permis de conduire lors de l’arrestation Le policier a suspendu mon permis de conduire pour 90 jours lors de mon arrestation pour conduite avec les facultés affaiblies. Le policier avait-il le droit de suspendre mon permis alors que je n'ai pas encore été reconnu coupable de cette accusation? Oui. Toute personne accusée de […]
  • Le permis restreint pour fins de travail Vous devez respecter la période d'attente décidée par le juge rendant l'ordonnance d'interdiction de conduire, suite à votre déclaration de culpabilité, avant d'avoir la possibilité de faire installer un anti-démarreur (éthylomètre) dans votre véhicule. Il est possible que le juge vous […]
  • L’Alcool au volant et les assurances Dois-je aviser ma compagnie d'assurances si je suis trouvé coupable de conduite avec les facultés affaiblies? Oui. Votre déclaration de culpabilité à cette accusation doit être mentionnée à votre compagnie d'assurances. Advenant une réclamation de votre part suite à un accident ou […]
  • La conduite avec plus de 160 mg/100 ml Des sanctions plus sévères s'appliquent dans les cas où l'alcoolémie dépasse 160 mg/100 ml de sang. S'il s'agit d'une première infraction: suspension immédiate du permis pour 90 jours ou plus si l'évaluation du risque est non favorable, évaluation du risque suite à l'arrestation et avant […]
  • La suspension de 90 jours et le permis restreint pour votre travail Votre permis de conduire a été suspendu par la SAAQ pour 90 jours suite à votre arrestation pour conduite avec les facultés affaiblies ou garde et contrôle? Pendant cette suspension, vous ne pouvez pas obtenir un permis restreint pour fins de travail, peu importe le type d'emploi que […]
  • Évaluation sommaire non-favorable Vous avez plaidé coupable à une infraction d’avoir conduit un véhicule moteur alors que votre alcoolémie dépassait 80 mg d’alcool par 100 ml de sang? Il s’agit de votre première condamnation pour alcool au volant? L’alcoolémie révélée lors de votre arrestation, celle inscrite au […]
  • Droit à l’avocat de son choix et sans délaiDroit à l’avocat de son choix et sans délai Le juge accueille donc la requête en exclusion de la preuve vu qu'il y a eu atteinte au droit constitutionnel de l’accusée et ordonne, par conséquent, l’exclusion du certificat du technicien qualifié (tests d’alcoolémie).
  • Conduite pendant interdiction: sanctions criminelles Le juge a émis une ordonnnance d'interdiction de conduire. Pendant cette interdiction de conduire d'un an, un policier vous intercepte pour simple vérification et constate que vous n'êtes pas autorisé à conduire un véhicule. Le policier vous met donc en état d'arrestation pour conduite […]
PARTAGEZ CETTE PAGE: