Acquitté suite à une défense de contrainte

Le 13 avril 2011, le Juge Gilles Charest, de la Cour du Québec (chambre criminelle) de la Ville de Québec, a acquitté un homme accusé de conduite avec les facultés affaiblies.

Le moyen de défense présentée dans cette affaire est la défense de contrainte. Le Juge Charest indique dans son jugement écrit les conditions nécessaires pour une telle défense. Ces conditions sont:

« 1. L’existence d’un danger imminent et évident découlant des menaces.

2. L’absence de solutions raisonnables et légales autres que celle de

contrevenir à la Loi.

3. L’existence d’une proportionnalité entre le mal infligé et le mal évité. »

L’accusé dans ce dossier avait été forcé, par un individu menaçant, de prendre le volant. Les policiers interceptent le véhicule de l’accusé alors que l’individu menaçant est toujours à bord du véhicule. L’accusé mentionne aux policiers qu’il n’a pas eu le choix de prendre la route.

Vu les circonstances particulières de cette affaire et la preuve présentée à la Cour, l’accusé est acquitté de conduite avec les facultés affaiblies.

Me Micheline Paradis, Avocate
Alcool au Volant – Plus de 28 ans d’expérience
(514) 235-0783
Première consultation gratuite – Bureaux à Montréal et Laval

Lire aussi:

  • Droit à l’avocat de son choix et sans délaiDroit à l’avocat de son choix et sans délai Le juge accueille donc la requête en exclusion de la preuve vu qu'il y a eu atteinte au droit constitutionnel de l’accusée et ordonne, par conséquent, l’exclusion du certificat du technicien qualifié (tests d’alcoolémie).
  • Le permis restreint pour fins de travail Vous devez respecter la période d'attente décidée par le juge rendant l'ordonnance d'interdiction de conduire, suite à votre déclaration de culpabilité, avant d'avoir la possibilité de faire installer un anti-démarreur (éthylomètre) dans votre véhicule. Il est possible que le juge vous […]
  • Attente d’une remorque: importance d’effectuer les tests d’ivressomètre le plus tôt possible Dans cette affaire, la défense présente une requête en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés au motif que les policiers n'ont pas procéder aux tests d'ivressomètre dans les meilleurs délais, tel que prescrit pas les dispositions du Code criminel, à cause de l'attente d'une […]
  • Accusé acquitté d’une accusation de garde et contrôle Un Juge de la Cour Supérieure de Montréal a acquitté un homme accusé de garde et contrôle d'un véhicule moteur alors que ses facultés étaient affaiblies par l'alcool. Ayant réussi à faire la démonstration qu'il n'avait aucunement l'intention de conduire ou d'assumer le contrôle du […]
  • Alcool au volant: Arrêt des procédures pour délai déraisonnable : 30 mois et 24 jours Dans une cause d'alcool au volant et de conduite dangereuse, un délai de 30 mois et 24 jours s’est écoulé. La Juge ordonne l’arrêt des procédures vu délais. Le droit d'être jugé dans un délai raisonnable a été violé. L'accusé à clairement fait la preuve qu'il y avait préjudice.
  • Accusé acquitté suite à une attente de 44 min. pour une remorqueuse Le Juge acquitte une personne accusée de conduite avec les facultés affaiblies. Les policiers attentent 44 minutes pour l'arrivée de la remorqueuse. Les tests d'ivressomètre doivent être effectués dès qu'il est matériellement possible. La poursuite, pour respecter les fins de la loi, […]
  • 29 minutes de trop…Acquittée29 minutes de trop…Acquittée L’accusée, dans cette cause, plaidait le fait que ses échantillons d’haleine n’avaient pas été prélevés dès que matériellement possible, tel que prévu par l’article 258 (1) du Code criminel et, par ce fait, violait ses droits constitutionnels protégés par la Charte Canadienne des droits […]
  • Motifs d’arrestation insuffisants: acquitté! Le Juge Gilles R. Pelletier de la Cour Municipale de Montréal a acquitté un individu accusé de conduite avec les facultés affaiblies et de conduite avec plus de 80 mg d'alcool/100 ml de sang. Dans ce dossier, le policier constate les faits suivants: difficulté à sortir le permis de […]
  • Près de 8 ans avant son procès…c’est déraisonnable! Dans le présent cas, l’on peut qualifier les délais d’exceptionnels. De plus, il est important ici de préciser que le juge a déclaré que l’accusé ne pouvait être tenu responsable des délais et que la poursuite devait en assumer l’entière responsabilité. L’accusé était dans l’ignorance du […]
  • Violation du droit d’être jugé dans un délai raisonnable: le Juge ordonne l’arrêt des procédures Le Juge Valmont Beaulieu, de la Cour du Québec (chambre criminelle) de Gatineau, a ordonné l'arrêt des procédures dans un dossier de conduite avec les facultés affaiblies.Dans cette affaire, près de 31 mois s'est écoulé entre le moment où la dénonciation a été assermentée et la […]
PARTAGEZ CETTE PAGE: