Ordre de souffler dans l’appareil de détection approuvé jugé illégal: accusée acquittée

Le 16 juin 2011, le Juge Jacques Laverdure de la Cour Municipale de Saint-Jérôme a ordonné l’exclusion de la preuve obtenue suite à un ordre de souffler dans un appareil de détection approuvé (ADA) au motif que la preuve au dossier ne démontrait pas clairement que les symptômes constatés par les policiers étaient causés par l’alcool.

En effet, dans ce dossier de garde et contôle d’un véhicule moteur alors que les facultés étaient affaiblies par l’alcool,  aucune odeur d’alcool n’est perçue par les policiers. Selon le témoignage d’un policier dans ce dossier, l’accusée semble intoxiquée par l’alcool ou par la drogue ou par des médicaments.

Le Juge conclut donc que l’ordre de souffler dans l’ADA était illégal, rendant donc l’arrestation illégale et arbitraire, et ordonne donc l’exclusion de toute la preuve obtenue dont les résultats d’ivressomètre. L’accusée est donc acquittée des accusations de garde et contrôle.

Me Micheline Paradis, Avocate
Alcool au Volant – Plus de 28 ans d’expérience
(514) 235-0783
Première consultation gratuite – Bureaux à Montréal, Laval et Repentigny

Lire aussi:

  • L’avocat de VOTRE choix et non pas LE choix du policier!L’avocat de VOTRE choix et non pas LE choix du policier! Lorsqu’une personne détenue désire communiquer avec un avocat en particulier et que ce dernier n’est pas immédiatement disponible, est-ce qu’elle peut refuser de parler avec un autre avocat? Absolument! Cependant, certaines précisions doivent ici être mentionnées.
  • Alcool au volant: Arrêt des procédures pour délai déraisonnable : 30 mois et 24 jours Dans une cause d'alcool au volant et de conduite dangereuse, un délai de 30 mois et 24 jours s’est écoulé. La Juge ordonne l’arrêt des procédures vu délais. Le droit d'être jugé dans un délai raisonnable a été violé. L'accusé à clairement fait la preuve qu'il y avait préjudice.
  • Arrêt des procédures prononcé pour délais déraisonnables (23 mois) Le Juge Gilles R. Pelletier de la Cour Municipale de Montréal a prononcé l'arrêt des procédures dans un dossier de facultés affaiblies car le délai des procédures judiciaires, entre le moment de la comparution de l'accusée et la journée de son procès, excédaient plus de 23 mois.
  • Conduite avec les facultés affaiblies: acquittement Suite à son interception, un des policiers lui indique qu’il désire vérifier sa sobriété. Aucune odeur d’alcool n’est alors constatée par le policier. En fait, ce n’est qu’une fois que l’accusé est dans la voiture de police que l’agent constate une odeur d’alcool.
  • Conduite en état d’ébriété et la divulgation de la preuve: ordonnance de la Cour Le juge ordonne au procureur de la poursuite de transmettre à la défense de nombreux éléments de preuve dans une cause de conduite avec plus de 80 mg d'alcool par 100 ml de sang. En plus des différents registres d'entretien des appareils utilisés par les policiers dans ce dossier, le […]
  • Les appareils de détection approuvés (ADA) Le policier désirant vérifier la présence d'alcool dans le sang d'un conducteur à l'aide d'un appareil de détection approuvé (ADA) doit obligatoirement utiliser un des appareils suivants: Alcometer S-L2 Alco-Sûr Alcotest 7410 PA 3 Alcotest 7410 GLC Alco-Sensor IV DWF […]
  • Motifs d’arrestation insuffisants: acquitté! Le Juge Gilles R. Pelletier de la Cour Municipale de Montréal a acquitté un individu accusé de conduite avec les facultés affaiblies et de conduite avec plus de 80 mg d'alcool/100 ml de sang. Dans ce dossier, le policier constate les faits suivants: difficulté à sortir le permis de […]
  • Jugement: arrêt des procédures pour délais déraisonnables (2 ans) La Juge prononce l'arrêt des procédures dans un dossier de facultés affaiblies causant lésions, conduite dangereuse causant lésions et refus d'obtempérer (refus de souffler). Les motifs de cette décision est à l'effet que l'accusé n'a pas bénéficier d'un procès dans un délai raisonnable. […]
  • Violation du droit d’être jugé dans un délai raisonnable: le Juge ordonne l’arrêt des procédures Le Juge Valmont Beaulieu, de la Cour du Québec (chambre criminelle) de Gatineau, a ordonné l'arrêt des procédures dans un dossier de conduite avec les facultés affaiblies.Dans cette affaire, près de 31 mois s'est écoulé entre le moment où la dénonciation a été assermentée et la […]
  • Le droit à l’avocat et l’appareil de détection approuvé Vous êtes intercepté par un policier et celui-ci vous ordonne de souffler dans l'appareil de détection approuvé (ADA) afin de vérifier la présence d'alcool dans votre organisme. Pouvez vous refuser de souffler dans cet appareil au motif que vous désirez contacter votre avocat avant ce […]
PARTAGEZ CETTE PAGE: