La suspension de 90 jours et l’antidémarreur

Suite à une arrestation pour conduite avec les facultés affaiblies ou garde et contrôle, la SAAQ suspendra votre permis de conduire pour une période de 90 jours, effectif dès votre arrestation.
Dans le cas d’une condamnation pour une première infraction, votre permis sera révoqué par la SAAQ, pour une période variant selon votre taux d’alcoolémie révélé lors de votre arrestation ou s’il y a eu un refus de souffler, mais vous aurez la possibilité de conduire votre véhicule après 3 mois s’il est équipé d’un antidémarreur.
La question que l’on me pose régulièrement est à savoir si la suspension de 90 jours lors de votre arrestation est prise en compte pour le 3 mois sans possibilité de conduire avant l’installation d’un antidémarreur suite à la condamnation.
La réponse est non. Vous devez obligatoirement attendre 3 mois suite à la première condamnation avant de pouvoir conduire votre véhicule avec l’antidémarreur et ce même si vous avez déjà fait l’objet d’une suspension administratiove de 90 jours lors de votre arrestation.

Me Micheline Paradis, Avocate
Alcool au Volant – Plus de 25 ans d’expérience
(514) 235-0783
Première consultation gratuite – Bureaux à Montréal et Laval

PARTAGEZ CETTE PAGE:
Cette entrée a été publiée dans Alcool au Volant: Anti-Démarreur, Avocat Alcool au Volant(facultés affaiblies), L'alcool au volant et l'anti-démarreur, Suspension de 90 jours, et marquée avec , , , , , , le par .